TOUSSAINT

 

Dans la lignée des Congrès de l’Évangélisation (Vienne 2003, Paris 2004, Lisbonne 2005, Bruxelles 2006 et Budapest 2007), L’archevêque de Paris a appelé tous les mouvements, paroisses et communautés à se mobiliser pour cette grande semaine d’évangélisation dans Paris. Un programme fut établi au cours de différentes rencontres et réunions préparatoires auxquelles la Communauté Aïn Karem a tenu à participer activement.

Hormis ce qui était confié aux paroisses et au diocèse (les offices les conférences à Notre-Dame), la communauté s’est engagée sur ce qui son charisme propre : l’annonce explicite de Jésus Christ.

Avec ses mouvements affiliés (le Mouvement Résurrection et l’Arche de Noé), la communauté a pu organiser durant cette semaine 4 forums de rue (dont l’un était biquotidien, à l’heure de la coupure de midi, et l’autre à la sortie des bureaux le soir). À ces forums, de nombreuses personnes d’autres mouvements et de province se sont joints pour l’annonce de la Bonne Nouvelle. Ces apostolats de rue ont donné à bon nombre de passants de discuter et de s’entretenir avec les missionnaires.

Trois ateliers nous ont été confiés au cours des après-midis : les pauvres, l’apostolat de rue, les paroisses. Ces lieux d’échanges avaient pour but de connaître et de faire connaître ce qui se fait et comment, ce qu‘il faudrait faire, et tout cela en partageant les expériences des uns et des autres participants.

Avec une équipe, et en collaboration avec la paroisse Notre-Dame des Victoires, l’organisation de “Restaurant théologique” donnait l’occasion à ceux qui venaient déjeuner d’avoir des conversations sur des sujets de vie sur les grandes questions que se pose tout le monde — spécialement dans ce quartier d’affaires et de finances — et qui ont besoin d’une réponse chrétienne.

La paroisse Saint-Louis d’Antin avait confié à la communauté l’organisation et l’animation d’une soirée d’adoration eucharistique.