se marier.pdf
Document Adobe Acrobat 101.9 KB

pourquoi se marier à l’Église ?

 

« Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il les créa, homme et femme il les créa. Dieu les bénit et leur dit : Soyez féconds et multipliez-vous.»

Genèse 1,27

 

« Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté dans le Christ Jésus notre Seigneur. »

Lettre de saint Paul aux Romains 8,39

 

« Mon commandement le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.»

Jean 15,12-13

 

« Il répondit: N'avez-vous pas lu que le Créateur, au commencement, les fit homme et femme, et qu'il a dit : C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et les deux ne feront qu'une seule chair ? Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas.»

Matthieu 19,4-6

 

« Je leur ai fait connaître ton nom et je le leur ferai connaître encore, pour que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux et moi en eux.»

Jean 17,26

 

A quoi sert l'Eglise ?

Les hommes n'ont pas besoin d'elle

pour s'aimer !

 

Les époux se donnent l'un à l'autre par le sacrement du mariage, instauré par Jésus Christ. Il leur permettra de s'aimer comme Dieu lui-même nous a aimés. Comme Jésus Christ a donné sa vie par amour pour le salut des hommes, il donne aux époux le pouvoir de s'aimer l'un l'autre d'un amour durable malgré toutes les difficultés. La grâce de ce sacrement les accompagnera chaque jour car le Christ demeure avec eux et oriente leur amour vers le don gratuit d'eux-mêmes et la fécondité. Le sacrement de mariage n'est donc pas la simple bénédiction d'un amour qui existait déjà mais la naissance d'un amour nouveau.

 

Pourquoi demander aux époux

de se rester fidèles toute leur vie

s'ils ne s'aiment plus ?

 

Le mariage est indissoluble ou n'est pas : ni l'homme ni la femme ne peuvent se reprendre sous quelque prétexte que ce soit. Je me suis donné donc je ne m'appartiens plus. Ma liberté n'a pas été aliénée car ce don, je l'ai fait librement. Le mariage est tourné vers la procréation et l'éducation des enfants : l'amour appelle l'amour. C'est pourquoi la fécondité doit rester ouverte et généreuse.

 

Pourquoi l'Église est-elle contre l'avortement,

la contraception,

la fécondation artificielle ?

 

Le plaisir est un don qui vient de surcroît, mais il n'est pas une fin en soi, sinon l'autre perdrait sa dignité de personne et se verrait relégué au rang d'objet de jouissance. L'enfant est un don, et la capacité de donner vie est inscrite au coeur de l'amour d'un homme et d'une femme. Tout ce qui sépare artificiellement la rencontre de ses conséquences et un désordre

 

L’échanges des consentements

 

Les époux échangent leur consentement

en présence du prêtre :

 

- Elisabeth veux-tu être ma femme ?

- Oui, et toi, Vincent, veux-tu être mon mari ?

- Oui.

 

Les époux ensemble :

 

- Je te prends pour époux (épouse)

et je me donne à toi, pour t'aimer fidèlement tout au long de notre vie.

 

Le prêtre conclut :

 

- Désormais vous êtes unis

par le sacrement de mariage.

 

Le prêtre bénit les alliances :

 

- Jésus Christ, bénis maintenant ces alliances et donne à Elisabeth et Vincent

de se garder toujours une parfaite fidélité.