MANIFESTE

 

La Gloire de Dieu, c'est l'homme vivant.

La Vie de l'homme, c'est la vision de Dieu.

 

Cette affirmation de Saint Irénée, nous avons essayé de la faire nôtre à travers nos différents engagements apostoliques au service de l'Église. Mais un spectre hante l'Europe : le spectre de la déchristianisation, d'un monde sans Dieu et peut-être un jour sans homme.

Nous avons perçu la faim spirituelle des hommes et des femmes qui nous entourent : nous avons vu qu'il était possible d'y répondre, que la prière, la connaissance de la Révélation n'étaient pas réservées aux Catholiques de naissance. Nous avons senti l'urgence d'une nouvelle Évangélisation pour l'avenir du monde.

Sur les champs en friches de la déchristianisation nous voulons aller en mission dans les villes et les campagnes. De maisons en maisons, d'immeubles en immeubles, sur les places, les marchés, les plages, partout où les hommes vivent et souffrent, nous voulons annoncer le règne du Seigneur et que renaissent dans toutes les églises du pays les grandes liturgies où s'amasseront les foules affamées de la parole de Dieu.

Pour nous lancer dans ces missions de l'intérieur, nous avons ressenti la limite de nos engagements trop partiels, de nos vies insuffisamment données. C'est pourquoi réunis par un même amour de l'Église, nous puisons dans toutes les richesses de la liturgie et dans la contemplation de l'humanité rayonnante de notre Seigneur Jésus-Christ la source de notre communion à l'Église et entre nous au service de l'Évangélisation. L'adoration eucharistique avec toute la méditation tendre et fidèle de l'Église, nous paraît la seule réponse à l'attente des hommes “égarés et sans berger” et, sa contemplation, le seul moyen pour nous de faire droit à cette attente.

Nous confions à la Vierge Marie "refuge des pécheurs" nos espoirs, nos défaites, notre faiblesse et notre joie, en attendant le retour du Christ ...